Le trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental qui se manifeste par des déficits comportementaux et qui est souvent associé à des déficits cognitifs. Les symptômes diagnostiques reposent sur deux composantes, soit l’inattention et l’hyperactivité-impulsivité. Ainsi, trois présentations cliniques différentes se dessinent : l’inattention prédominante, l’hyperactivité-impulsivité prédominante et la présentation mixte (APA, 2013). On estime que le TDAH touche de 3 à 7 % des enfants d’âge scolaire, qu’il persiste au cours de l’adolescence et de l’âge adulte dans 50 à 65 % des cas et qu’il se manifeste trois fois plus fréquemment chez les garçons que chez les filles. Par ailleurs, comme le constatent souvent les intervenants, le TDAH se présente rarement seul. Les troubles associés représentent la règle plutôt que l’exception (dans près de 80% des cas) (Pliszka, 2015). Les caractéristiques cliniques associées au TDAH apparaissent tôt dans le développement et à travers une variété de situations. Les comportements qui caractérisent les enfants avec un TDAH, leur inattention, leurs comportements impulsifs, leur désorganisation, leur niveau élevé d’activité et leur faible tolérance à la frustration, entraînent fréquemment des problèmes sur le plan personnel, familial, scolaire et social. De plus, être parent d’un enfant présentant un TDAH peut facilement mener à bout de souffle. Les recherches indiquent que le TDAH affecte négativement tant les interactions de l’enfant avec sa famille (parents et fratrie) que la façon dont les parents vont interagir avec eux. Cette altération fonctionnelle quotidienne permet de comprendre pourquoi le TDAH demeure un motif de consultation très fréquent.

AIDEZ-NOUS À LES AIDER

La Fondation TALAN vient en aide aux personnes qui présentent
un Trouble d’Attention, du Langage ou d’Apprentissage Neuro développemental (TALAN).