Résultats au concours de bourses TALAN 2021

La Fondation TALAN est heureuse d’annoncer l’octroi de deux bourses d'études :

1er prix : 1 500$

2e prix : 1 000$

Nos récipiendaires, messieurs Lou Champagne (1er prix) et Higo Laflamme (2e prix), se méritent les honneurs pour leur projet présenté au concours de bourses 2021 de la Fondation TALAN.

Lou Champagne (Université de Montréal)

Titre du projet

Revisiter le rôle de la catégorisation visuelle en lecture : un déficit de la représentation mentale des lettres dans la dyslexie ?

Résumé

Un déficit de catégorisation des sons de la langue, c.-à-d. les phonèmes, serait à l’origine de la dyslexie selon plusieurs études. Toutefois, certaines évidences suggèrent que des difficultés à catégoriser les lettres de l’alphabet pourraient aussi en être la cause. Pourtant, le lien entre la catégorisation des lettres et les habiletés de lecture n’a jamais été étudié chez l’enfant. Ce projet vise donc à examiner la nature de la perception des lettres chez l’enfant, sa relation avec les habiletés de lecture et l’implication possible d’un déficit de catégorisation des lettres dans la dyslexie. Il est primordial de mieux comprendre les causes sous-jacentes du trouble afin d’être en mesure d’intervenir plus efficacement auprès de ces enfants.

Hugo Laflamme (Université de Montréal)


Titre du projet

Rythmn Workers: Un jeu sur tablette pour l'amélioration de l'attention chez les enfants souffrant du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH).

Résumé

Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est l’un des troubles développementaux les plus répandus, affectant de 6% à 10% des enfants d’âge scolaire. L’hypothèse la plus largement acceptée explique qu’il existe un réseau de neurones commun entre les capacités rythmiques et les capacités cognitives comme l’attention. Ce projet consiste à évaluer et à entrainer les capacités rythmiques chez des enfants TDAH. En entrainant ces capacités rythmiques à l’aide du jeu sérieux « Rhythm Workers », nous croyons que l’entrainement aura également un impact positif sur les capacités cognitives. Nous espérons de ce fait que notre jeu sérieux pourra être validé comme outil de traitement clinique pour les enfants atteints de TDAH.